Nouvelles

Lexpert/ROB Special Edition on Canada’s Leading Litigation Lawyers 2018

3 décembre 2018

Jean-François Gagnon et Michel Jolin reconnus dans l’édition spéciale Lexpert/ROB on Canada’s Leading Litigation Lawyers 2018
Langlois avocats est heureux d’annoncer que Jean-François Gagnon, chef de la direction, et Michel Jolin, associés, ont été reconnus comme chefs de file dans le magazine Report on Business du Globe and Mail – Lexpert Special Edition on Canada’s Leading Litigation Lawyers 2018, une publication spéciale consacrée aux avocats plaideurs de premier rang au Canada.

Voir toutes les nouvelles

Articles

Rappel aux employeurs : entrée en vigueur de nouvelles normes du travail le 1er janvier 2019

21 janvier 2019

Le 12 juin 2018, la Loi sur les normes du travail faisait peau neuve avec une première vague de dispositions du Projet de loi 176 qui entraient en vigueur, à savoir la Loi modifiant la Loi sur les normes du travail et d’autres dispositions législatives afin principalement de faciliter la conciliation famille-travail. La deuxième phase importante de ce renouveau s’initiait le 1er janvier 2019 avec l’entrée en vigueur d’importantes dispositions, notamment en matière de droit de refus de travail, de vacances annuelles, de congés pour raisons familiales ou liées à la santé et de harcèlement psychologique.

L’hypothèque additionnelle : qu’en est-il?

15 janvier 2019

Depuis plusieurs années déjà, dans le cadre de financements, tant personnels que commerciaux, les institutions financières ainsi que les prêteurs privés prévoient une clause d’hypothèque additionnelle en plus de celle d’hypothèque principale. Il s’agit désormais d’une pratique bien établie au Québec.

Voir tous les articles

Événements

Quatrième symphonie d’affaires | Prêts, injections de fonds et investissements dans une société devenue insolvable : êtes-vous prêteur ou investisseur?

22 novembre 2018 - Québec 28 novembre 2018 - Montréal

Cette formation s’inscrit dans le cadre de décisions récentes des tribunaux dans lesquelles des créanciers ou actionnaires ont vu leurs prêts ou leurs avances, même garantis par hypothèque, être littéralement « requalifiés » en tant qu’investissements, avec la conséquence de les reléguer à un rang inférieur à l’ensemble des créanciers. Cette formation est notamment d’intérêt pour les prêteurs institutionnels et en capital de risque, les syndics ainsi que les entrepreneurs qui désirent injecter des liquidités dans leur entreprise.

Voir tous les événements