Julie Paré

Avocate
Principaux domaines de pratique
Droit des Autochtones, Droit public et administratif, Affaires gouvernementales, Éducation et droit scolaire, Droit constitutionnel
Barreau du Québec 2012

Julie Paré pratique le droit des Autochtones, le droit administratif ainsi que le droit de l’éducation. Plus particulièrement, elle s’intéresse aux questions liées à la reconnaissance des droits issus de traités ou ancestraux, à l’encadrement de l’exercice des pouvoirs qui en découlent, à la protection de l’environnement, au développement socio-économique responsable et à l’éducation.

Elle agit principalement pour des instances gouvernementales et des organismes autochtones concernant des questions de gouvernance et de politiques internes, de rédaction de lois ou règlements locaux, de négociation d’ententes, de processus de consultations ainsi que de mise en œuvre de droits ancestraux ou issus de traités.

Julie a participé à de nombreuses négociations avec les différents paliers gouvernementaux pour la mise en œuvre de traités, dont la Convention de la Baie-James et du Nord du Québec, et d’ententes pour la reconnaissance du droit à l’autonomie gouvernementale et à la cogestion en matière d’utilisation du territoire et de protection de l’environnement. Elle a aussi participé à des négociations en matière de développement économique durable, de développement et de gestion des ressources naturelles, d’accès à la propriété privée de même que de priorisation et de formation de la main-d’œuvre locale.

Reconnue pour son approche humaine et stratégique, Julie met à profit ses connaissances pointues des réalités autochtones, tant économiques, sociales que culturelles, afin de proposer des solutions concrètes aux besoins et priorités de ses clients.

Julie bénéficie en outre d’une expertise en matière de droit de l’éducation et de son accès par et pour tous, ayant déjà travaillé au contentieux d’un centre de services scolaire. Son expérience lui permet d’offrir une vision d’ensemble quant à l’application pratique de ce droit au sein de l’État québécois.

Négociations intergouvernementales en matière de droits issus de traité

  • Négociations avec des instances administratives publiques et différents ministères provinciaux et fédéraux pour assurer la mise en œuvre de droits issus de traités, notamment en visant l’adaptation de la législation et de la réglementation applicables à l’industrie de la construction, à l’octroi de contrats publics, à la conservation et à la gestion de la faune, à l’exploitation forestière et au développement économique sur des terres conventionnées.

Conservation et protection de l’environnement

  • Participation, dans le cadre des objectifs internationaux de conservation de 2020 établis par la Convention sur la diversité biologique d’Aichi, à des représentations et à des négociations avec les instances gouvernementales et décisionnelles concernées pour le développement d’aires protégées permettant une protection de 23 % du territoire Eeyou Istchee Baies-James.

Droits fonciers et accès à la propriété privée

  • Élaboration et négociation d’amendements à une entente de gouvernance afin de promouvoir un réel accès à la propriété privée en terres de catégorie IA sur territoire conventionné.

Rédaction de lois et règlements d’instances gouvernementales autochtones

  • Rédaction de lois locales régissant les terres conventionnées sous contrôle de gouvernements locaux autochtones.

Formations à des entités gouvernementales autochtones

  • Élaboration de formations données à des entités gouvernementales autochtones en matière de stratégie de négociations, d’éthique et de gouvernance, etc.

Services-conseils à des contentieux de centres de services scolaires

  • Conseils à des contentieux de centres de services scolaires en matière de gouvernance et de droits de la personne en application de la Loi sur l’instruction publique.

Contestation constitutionnelle

  • Représentation de deux organismes autochtones dans le cadre d’une contestation constitutionnelle de la Charte de la langue française devant la Cour supérieure du Québec.
  • Comité régional d’éducation pour le développement international de Lanaudière (CRÉDIL), administratrice et vice-présidente, 2019-2024
  • Barreau de Montréal : 
    • Membre du Comité sur le rayonnement international, 2016-2018 
    • Membre du Comité Haïti, 2013-2016 
  • Jeune Barreau de Montréal : 
    • Membre du Comité Développement interprofessionnel et professionnel, 2013-2017 
    • Membre du Comité Congrès et Gala, 2013-2017 

D.E.S.S. en gestion, HEC Montréal, 2018

LL. B., Université du Québec à Montréal, 2011

B.A., Relations internationales et droit international, Université du Québec à Montréal, 2009