Adjoint(e) juridique – Droit des affaires (Montréal)

Notre bureau de Montréal est à la recherche de candidatures afin de pourvoir à un poste de :

Adjoint(e) juridique – Droit des affaires 

Sommaire du poste

La personne titulaire de ce poste aura pour principales responsabilités de :

  • Assister et soutenir les avocats en droit des affaires et immobilier
  • Préparer la documentation usuelle (lettres d’offres, conventions, contrats, résolutions, avis, correspondances, etc.) 
  • Effectuer la relecture et la correction de documents ainsi qu’effectuer les versions comparées 
  • Assurer la tenue de l’agenda et des dossiers des avocats 
  • Veiller au respect des échéances, notamment dans le cadre de transactions 
  • Communiquer avec la clientèle et autres collaborateurs
  • Accomplir différentes tâches administratives incluant les ouvertures de dossiers, les recherches de conflits d’intérêts, les entrées de temps, la facturation, classement, etc.

Habiletés 

  • Diplôme en secrétariat, secrétariat juridique ou une formation équivalente
  • Entre 5 et 10 ans d’expérience essentielle en secrétariat juridique spécialisé en droit des affaires 
  • Expérience en droit immobilier (un atout) 
  • Bilinguisme parlé et écrit requis (français et anglais)
  • Maîtrise de la suite Microsoft
  • Orientation client 
  • Capacité élevée de production documentaire 
  • Sens des responsabilités et de l’organisation
  • Dynamisme et débrouillardise 
  • Esprit d’équipe et d’initiative

 

La direction des ressources humaines

Octobre 2017 

Le genre masculin est utilisé sans aucune discrimination et dans le seul but d’alléger le texte. Nous offrons des chances d’emploi égales à tous. Seules les personnes dont la candidature sera retenue seront contactées.

Si ce défi vous intéresse, veuillez remplir le formulaire ci-dessous

*
*
*
*

†En cochant cette case, je consens à recevoir des communications de Langlois avocats. S.E.N.C.R.L. tels que nos bulletins, nos invitations aux formations et toutes autres communications pertinentes de notre part. En vertu de la Loi canadienne anti-pourriel, toutes nos communications sont munies d’un mécanisme de désabonnement.