Articles

La vie Langlois avocats
Nous cherchons plus que des stagiaires
LinkedIn et votre branding professionnel : ça commence maintenant!
Le bien-être chez nous

 

 

La vie Langlois avocats

ThibaudeauE_A_étudiant

Éric Thibaudeau
Associé
Diplômé de l’Université de Montréal

 

 

ChurchK_A_étudiant

Kassandra Church
Avocate
Diplômée de l’Université de Sherbrooke

 


Qu’est-ce que la vie Langlois avocats?

Si vous croyez que les cabinets d’avocats se ressemblent tous, vous ne connaissez pas Langlois avocats. Chez nous, c’est tout sauf ordinaire. Pourquoi? Parce qu’après la journée de travail, les activités sociales entre collègues et amis commencent. Le Comité des activités professionnelles a justement été mis sur pied par le cabinet afin que nos avocats salariés et stagiaires se réunissent sur une base régulière dans un contexte informel et convivial. C’est dans le cadre de ces activités que vous avez donc sûrement déjà croisé nos jeunes professionnels à un match du CH, à une course de bateaux-dragons ou encore dans un cours sur l’art de la mixologie. La diversité des activités ne manque pas puisque ce sont les jeunes professionnels formant le comité qui les sélectionnent eux-mêmes.

En plus de ces activités, les professionnels du cabinet se retrouvent régulièrement ensemble, que ce soit pour un lunch festif, un midi-conférence, un dîner-coaching (pour tous les avocats de moins de deux ans de pratique), une rencontre de leur secteur de pratique, un jogging à la montagne ou un événement célébrant un succès professionnel d’un collègue. À tout cela s’ajoute la retraite annuelle des professionnels au cours de laquelle nos avocats associés et salariés se réunissent pour passer en revue la dernière année et réfléchir sur les défis actuels et futurs du cabinet. Les jeunes professionnels font donc partie intégrante et importante de la vie sociale chez Langlois avocats.

Comment la vie Langlois avocats s’intègre-t-elle au quotidien du stagiaire?

Dès son arrivée, le stagiaire est invité à participer aux réunions des secteurs de pratique qui l’intéressent. Dès la première réunion, il aura à se présenter à ses futurs collègues rassemblés autour de la table et sera appelé à donner son opinion sur les sujets abordés, autant juridiques qu’administratifs.

Chez Langlois avocats, le concept de stage rotatif n’existe pas. Chaque jour, en tant que stagiaire, vous serez appelé à répondre à des questions juridiques provenant de plusieurs champs de pratique. Par exemple, dans une même journée vous pourriez préparer un débat des objections dans un litige de droit de la construction, effectuer une recherche sur la légalité des tests de dépistage de drogue en milieu de travail en vertu de la Charte des droits et libertés de la personne et assister à l’interrogatoire après défense d’un litige entre actionnaires pour lequel vous avez contribué à la préparation de la liste des questions. L’objectif recherché est d’amener le stagiaire à collaborer avec le plus grand nombre d’avocats afin de lui permettre de développer sa propre méthode de travail. Ainsi, nous croyons que plus un stagiaire est exposé à différentes questions juridiques, plus son raisonnement et sa créativité juridique se développeront.

Dès le début de votre stage, la philosophie du cabinet fait en sorte que vous serez considéré comme un rouage important d’une équipe composée minimalement d’un avocat responsable (qui peut autant être un jeune avocat ou l’associé responsable du secteur litige), d’un parajuriste et d’une adjointe : la contribution de chaque membre devient alors nécessaire à la réalisation du mandat confié par le client. En effet, le travail effectué par le stagiaire est essentiel au travail de l’avocat responsable du dossier, dont l’accessibilité et les conseils de mentorat permettront l’épanouissement professionnel du stagiaire.

Chez Langlois avocats, le bonheur organisationnel est dû au mariage de travail intéressant et de plaisir collectif. Pour l’équipe, accueillir un stagiaire chez nous c’est intégrer un nouveau membre à notre famille!

 Haut

 

Nous cherchons plus que des stagiaires

LapointeC_A_étudiant

Charles Lapointe
Avocat
Diplômé de l’Université Laval

 


J’ai participé à la Course aux stages en 2012 alors que j’en étais à la troisième année de ma formation universitaire. Ayant toujours eu la fibre entrepreneuriale, je souhaitais obtenir un stage dans un cabinet privé. Dès la première entrevue, j’ai compris que le cabinet Langlois avocats m’offrirait un milieu propice à mon développement professionnel. D’ailleurs, tout au long du processus d’entrevue, je sentais que le cabinet recherchait beaucoup plus qu’un simple stagiaire, mais bel et bien un futur avocat pouvant se greffer à l’une de ses équipes de travail.

J’ai suivi un parcours peu orthodoxe au début de ma pratique. Malgré le fait que mon stage était prévu pour l’année suivante, j’ai tout de même commencé à travailler pour le cabinet dès janvier 2013. J’y ai passé 9 mois à titre d’étudiant. Dès les premières semaines, j’ai participé à des dossiers d’importance en litige civil et commercial. Aussi, avant même ma première journée officielle comme stagiaire, j’ai eu la chance d’observer plusieurs procès pour lesquels j’avais préalablement travaillé à la rédaction de procédures et de plans de plaidoirie.

Mon stage a finalement commencé quelques mois à l’avance, soit en septembre 2013. Cette période d’essai obligatoire pour tout futur juriste s’est révélée un moment formateur et enrichissant. En effet, durant ce stage de 6 mois, et comme ce fut le cas pour les 9 mois préalables à titre d’étudiant, j’ai activement participé à plusieurs dossiers d’envergure, et ce, dans nombre de secteurs de pratique. L’expérience des avocats ainsi que la rétroaction et les conseils qu’ils m’ont donnés en fonction des mandats donnés m’ont permis d’apprendre rapidement les rudiments de la pratique comme le professionnalisme, la rigueur et la discipline.

En avril 2014, j’ai accepté un poste d’avocat dans le secteur litige civil et commercial. Dès ma première année de pratique, le cabinet m’a soutenu dans le développement de ma clientèle, et m’a donné la chance de gérer mes propres dossiers. J’ai même pu bénéficier des conseils et du suivi d’un mentor. Selon moi, les plus grandes forces de notre cabinet sont sa collégialité et l’esprit d’équipe qui règne à travers les différents secteurs du cabinet. Cette force nous permet de mettre en commun nos talents afin d’assurer à notre clientèle le meilleur service possible.

Haut

 

LinkedIn et votre branding professionnel : ça commence maintenant!

LépineD_BDaniel Lépine
Directeur, marketing et développement des affaires

 

 

Quels que soient vos objectifs de carrière, votre cheminement professionnel reposera fortement sur vos qualifications et sur l’expérience que vous aurez accumulée, mais ça ne s’arrête pas là. De nos jours, l’image de marque personnelle compte pour beaucoup dans la réussite professionnelle. Et contrairement à ce que plusieurs peuvent penser, il est crucial de commencer à cultiver votre image de marque le plus tôt possible – même si vous êtes encore aux études. 

Construire une stratégie de marketing

Par où commencer? Et, de toute façon, pourquoi avoir besoin d’un plan de marketing? Eh bien, vous seriez surpris de voir comment une stratégie bien structurée avec objectifs, mesures et plans de contingence peut être salutaire pour votre cheminement professionnel.

La première chose que vous devez faire est de mettre sur papier vos objectifs de carrière. Que comptez-vous faire après avoir terminé vos études? Évidemment, il est peut-être un peu tôt pour y aller dans le détail, mais ceux qui ont déjà une vision claire de leurs objectifs pourront rester beaucoup plus centrés sur leurs buts, sauront naviguer leurs études en conséquence, et auront plus de chances d’arriver à leurs fins.

Parmi les éléments que vous gagneriez à prioriser alors que vous êtes encore aux études, il y a votre compte LinkedIn. 

LinkedIn pour le marketing personnel

Votre profil LinkedIn vous aidera à plonger directement dans votre vie professionnelle. Avec plus de 200 M d’utilisateurs à travers le monde, LinkedIn est le plus grand réseau social axé sur la promotion des relations professionnelles. C’est déjà une bonne raison de créer un compte et de rejoindre les professionnels qui se connectent et partagent idées, réflexions et conseils. De plus, LinkedIn permet d’avoir une version améliorée de votre CV en ligne et facilement accessible aux recruteurs. Cependant, puisqu’il apparaîtra sur les recherches Google, votre profil LinkedIn doit être impeccable afin de ne pas nuire à votre image professionnelle. Traitez votre profil LinkedIn comme un CV vivant que vous pouvez mettre à jour régulièrement, surtout lorsque vous vous apprêtez à chercher un nouvel emploi. 

Les bases d’un profil LinkedIn

LinkedIn, qui a connu des changements cosmétiques et fonctionnels au cours des dernières années, est composé de plusieurs sections principales : 

  • Activité 
    Cette section est la section de mise à jour, à la manière du mur d’activités Facebook ou du flux d’actualité Twitter. Chaque connexion, publication de billet ou commentaire apparaîtront ici.
  • Expérience 
    C’est le cœur du profil LinkedIn, contenant votre cheminement scolaire, vos emplois antérieurs, vos publications et vos réalisations.
  • Réseau 
    Le nombre de personnes que vous connaissez au premier degré. Plus il y en a, plus les possibilités de connexions professionnelles se multiplient : c’est exponentiel. Les connexions peuvent être facilement récupérées de vos listes de courriel, mais les relations que vous créerez dans votre domaine peuvent vous aider à construire une marque solide.
  • Recommandations
    Une excellente façon de recommander un contact ou d’obtenir des recommandations.
  • Groupes 
    Il est sage de suivre plusieurs groupes dans votre domaine, non seulement pour les possibilités d’emploi, mais aussi pour le partage des connaissances.

Alors que les recruteurs et les professionnels des ressources humaines ont des opinions différentes sur ce qui doit être écrit de manière optimale dans chaque section, ils s’entendent tous pour dire que l’honnêteté est de rigueur.

Meilleures pratiques pour construire un bon profil LinkedIn

  1. Photo – Il vous faut une bonne photo professionnelle. C’est la première chose que les visiteurs vont voir. Accordez-y une attention particulière en ajustant la résolution de l’image, en ayant un bon éclairage, et en cadrant la photo. Les visiteurs veulent voir votre visage, pas l’arrière-plan et des vêtements à motifs.
  2. Titre – C’est la première chose qui apparaît sur les moteurs de recherche après votre nom. C’est ici que débute votre image de marque. Vous devez indiquer votre profession et votre affiliation actuelle.
  3. Éducation – Il est nécessaire d’inscrire vos titres universitaires et de préciser les particularités des programmes de formations que vous avez suivis. Ajoutez quelques détails sur la réalisation de vos projets et sur les distinctions que vous avez méritées.
  4. Expérience – C’est plus difficile et cela dépend de votre choix de carrière. Ce qui est important, c’est de vous positionner dans votre parcours professionnel. Il faut bien réfléchir s’il est pertinent d’y inscrire les emplois étudiants que vous avez occupés. Si vous avez fait de la vente lorsque vous étiez aux études et que vous désirez vous diriger en pratique privée dans un grand cabinet d’avocats, il serait alors pertinent de démontrer que vous avez les habiletés d’un vendeur et un bon sens de l’entrepreneuriat.
  5. Prix et distinctions – Énumérez chaque réalisation; ne soyez surtout pas modeste. Lorsque c’est mérité, cela mérite d’être partagé.
  6. Bénévolat – Voilà un bon moyen de garnir son profil LinkedIn afin de démontrer votre dévouement et votre générosité.
  7. Résultats d’examens, cours, brevets – Ce sont les preuves de vos réalisations scolaires. Elles vous positionnent comme premier de classe et candidat de qualité. Si les cours suivis ont un lien direct avec votre future profession, vous voudrez démontrer que vous êtes qualifiés d’un point de vue scolaire.
  8. Langues – Vous parlez plus d’une langue? Affichez-les toutes : vous n’avez aucune idée comment ce détail propulsera votre positionnement.
  9. Compétences – Inscrivez les compétences que vous possédez et qui seront pertinentes pour votre carrière. Assurément, vos contacts viendront les « approuver » tout au long de votre cheminement professionnel.
  10. Activités – Publiez des billets et montrez-vous actifs. Vous ne savez pas quoi dire? C’est pourtant simple; lorsque vous lisez un article en ligne portant sur un sujet lié à vos champs d’intérêt professionnels, partagez-le dans votre réseau. Cela vient démontrer votre intérêt et vous positionne dans votre industrie comme un agrégateur de contenu.

Dès maintenant, démarquez-vous et propulsez votre carrière en préparant votre plan marketing professionnel. Développez les bons réflexes en accordant le temps nécessaire à la préparation de votre vitrine en ligne. LinkedIn est sans aucun doute l’outil de développement de carrière en ligne le plus performant, et il est gratuit. Les recruteurs s’y retrouvent et n’attendent que de vous y trouver.

Haut

 

Le bien-être chez nous

VachonTherrienRM_A_étudiant

Renée-Maude Vachon-Therrien
Avocate
Diplômée de l’Université Laval

 

 
J’ai participé à la Course aux stages en 2006. Au début, je souhaitais obtenir à tout prix un stage dans un grand cabinet privé pour plusieurs raisons qui m’importaient alors beaucoup. Au cours du processus, j’ai rencontré plusieurs avocats de différents cabinets, et qui pratiquaient dans les domaines du droit les plus divers. À vrai dire, hormis la structure des cabinets, ce qu’ils avaient à offrir me semblait similaire à tous les points de vue : salaire, compétitivité, variété des domaines du droit, avantages sociaux, etc.

En rencontrant mes collègues actuels au cours des entrevues que j’ai passées « chez nous », j’ai senti qu’il y avait quelque chose de plus ici. J’ai pu constater que l’ambiance de travail, la collégialité et l’engagement des membres du cabinet étaient le trait distinctif de Langlois avocats – ça m’a plu. On m’avait d’ailleurs indiqué que le taux de rétention après le stage était très élevé – je l’ai cru. Aussi, je voulais plus qu’un stage : je cherchais une carrière.

J’ai donc eu la chance de recevoir une offre de stage de Langlois avocats, offre que j’ai acceptée. Bien sûr, ensuite s’écoulent plusieurs mois où l’on se demande si on a fait le bon choix. Je l’espérais en tout cas! J’ai commencé mon stage en janvier 2008. Tout ce qu’on m’avait représenté dans le processus d’entrevue s’est avéré. J’ai reçu une formation exemplaire et j’ai pu découvrir de nombreux domaines du droit dans un milieu de travail stimulant. Je tiens aussi à souligner que depuis mon arrivée au cabinet, j’ai été en mesure de constater que la grande majorité des stagiaires se voit offrir un emploi à la fin du stage.

En juillet 2008, après avoir accepté un poste d’avocate, j’ai aussitôt intégré le secteur de droit des assurances. J’ai rapidement développé de l’autonomie, ce qui m’a permis de gérer plusieurs dossiers dès ma première année de pratique.

Aujourd’hui, le cabinet continue à me soutenir dans le développement de ma carrière, au sein d’une équipe forte, compétente et agréable. Langlois avocats, pour moi, c’est la force de l’ensemble permettant aux individus de devenir les meilleurs professionnels possible.

Évidemment, la carrière d’avocat présente de nombreux défis, et parfois, certains écueils. Il m’apparaît donc d’autant plus essentiel de vivre tous ces moments dans un milieu sain et propice au développement. Si vous cherchez ce que je viens de décrire brièvement, c’est nous qui vous cherchons. Au plaisir de vous rencontrer.

Haut